COLLÉGIENS 6e, à Sainte-E, Paris 

 

     « PATRIMOINES EN POÉSIE » 2018 !

 

             ŒUVRES ET MONUMENTS FRANCILIENS

      Quel est le lauréat, quels sont les remarqués ?

     Réponse, pour ce concours sur l'Île-de-France aux centaines de participations en autant de poèmes passions, dans un grand endroit historique et patrimonial de Paris le samedi 15 décembre 2018 à 16 h : un sixième de Sainte-E est sur le podium "Atelier d'écriture", 7 sixièmes et 2 cinquièmes ont un poème remarqué par le jury 2018 ! 

    Dites-nous vous, vous, vous, quels sont les vers, strophes ou poèmes ci-après que vous, vous, appréciez !

 

COLLÈGE SAINTE-E 6e2 ET 6e3 PARIS XVe

AVEC MONSIEUR DYREK PROFESSEUR DE FRANÇAIS

QUI ENTEND FAIRE LIRE ET ÉCRIRE À FOISON

CATEGORIE « ATELIER D’ÉCRITURE»

     Bonne lecture de ces poèmes de jeunes collégiens enthousiastes, curieux et productifs !

**

 

PontMira3

COLLÉGIENS 6e de 10 ans, à Sainte-Elisabeth, Paris XVe :

Ensemble de 14 poèmes

       8 poèmes des 6e 2 de 10 ans :

 

     J’aime tes arabesques

 

Fondation Louis Vuitton

A deux nous vivrons

J’aime tes arabesques

Et tes formes rocambolesques

 

J’aime ton verre transparent

Louis Vuitton je suis ton amant

J’aime ta grande manufacture

Et ta si belle verdure

 

J’aime tes beaux ortolans

Et ton si bel étang

Au revoir mon ami

Je dois y aller tant pis

 

     Louis B. 6e2 octobre 2018

 

**

 

     Léonard de Vinci et son œuvre

 

Qui est Léonard de Vinci ?             

Réfléchissons, à votre avis.         

     Mais oui, j'ai trouvé !!!   

          

C'est un peintre après le Moyen-Age              

Très connu pour son âge ! 

Quelle œuvre faite par un simple petit pinceau             

Dirigé par les propres mains de ce héros         

     La Joconde bien sûr !!! 

 
Qui nous surprit de son regard attendri                 

Par la foudre et l'art de ce tableau         

Et de ses yeux qui nous balaye les os 

             

Mais quand notre regard quitte ses yeux                                                            

Illuminé d'une œuvre admirée       

Le monde n'est plus le même           

    Le soleil se lève et on se réveille 

La nuit tombe et on s'en va             

     Au pays des rêves !

                                                                                   

     Alexia C. 6e2 octobre 2018.

 

**

 

     La magie de l’opéra

 

Quand je vais à l’opéra

Voir les danseuses merveilleuses

Qui répandent la magie à chacun de leurs pas.

 

Voir les danseuses devenir plume, fée,

Ou encore sorcière maléfique,

     Voir cette magie opérer.

 

Admirer les danseuses glisser

Gracieusement sur scène,

Tels de majestueux cygnes,

     Faisant leur salut.

 

Mais quand le ballet prend fin,

Que la salle se vide,

Quand je décide enfin de partir

     Et que je me retourne,

 

Je vois une dernière étincelle de magie,

Virevoltante comme une plume

     Emportée par le vent !

 

    Charlise C. 6e 2 Paris octobre 2018.

 

**

 

     L’Assemblée Nationale

 

L’Assemblée Nationale est un monument de Paris,

Où tout le monde vient, même les petits,

C’est un monument  à visiter

     A vélo ou à pieds ;

 

C’est un très bel endroit,

     Pour voter des lois,

Mais dans la salle des pas perdus,

Je n’irai plus, il y a trop de gens têtus

 

Les députés sont des gens comme toi et moi

Elus, ils travaillent dans ce bel endroit

     Des policiers sont à l’entrée,

Ils veillent à ne pas être attaqués.

 

Installée au cœur de Paris, impossible de la rater,

Les gens se bousculent pour la visiter,

    Il y a bien longtemps,

Qu’on admire ce monument.

 

     Louis D. 6e2 Paris octobre 2018.

 

**

 

     Portes de l’Enfer

Dans les Catacombes de Paris
Les morts ont été ensevelis
Dans des tombeaux de pierre
Qui datent d’il y a des millénaires.


L’entrée Place Denfert-Rochereau
Transporte vers des paysages d’enfer,
Ce labyrinthe creusé en profondeur
Sous nos pieds, que personne ne connaît,


Ces murs recouverts d’ossements
- Ce qui n’est pas fréquent -
Provoque la stupeur des voyageurs.


Trouver les plans secrets
Des tunnels inondés
Un graal bien gardé


        Sûrement pour l’éternité.

     Blanche D. C. 6e 2. Paris octobre 2018.

**

    Toi Dame à la Licorne

 

Toi Dame à la Licorne,

Pourrais-tu me faire rencontrer

     Tes créatures,

Tes animaux fantastiques,

 

- Dont je retiens la licorne

 

Cette licorne magnifique,

D’un blanc immaculé,

Son interminable corne torsadée,

Ses pattes gracieuses,

 

Comme un ballet de danseuses,

Sa longue queue pareille

     A celle de l’écureuil,

Se balançant avec élégance

 

       Aurore K. 6e2 Paris.

 

**

 
     La Classe de Danse


Des robes blanches,
Un plancher poussiéreux :
C'est une classe de danse.
Un homme au milieu,


Des jeunes filles fatiguées
Regardent sans attention
Les mouvements indiqués
D'une élève aux cheveux blonds.


Des murs tapissés de vert,
Une salle remplie,
Des rideaux ouverts :
C'est l'Opéra de Paris.


Ce tableau je le vois
Au Musée d'Orsay,
Peint par Edgar Degas;


     Je le reconnais.


    Margaux M. 6e2 Paris octobre 2018.

 

**

 

     Le Musée du Louvre 

 

Je me suis promenée au musée du Louvre 

Au cœur de ce musée, la photo de Vénus de Milo

 

     Déesse irrésistible au port victorieux,

 

J'ai continué et vu l'œuvre de la Joconde,

Cette beauté divine, derrière cette sagesse indécente

 

Louvre, beau Palais avec toutes ses belles œuvres

Par ta pyramide, le passage Richelieu

 

   Ou les galeries du Carrousel.

 

     Jade P. 6e2 à Paris en octobre 2018.

 

**

5 poèmes des 6e 3 de 10 ans :

 

     Le A de fer

 

Tu es la Tour Eiffel,

     De Paris tu es la voyelle,

Que tu es grande avec tes quatre pieds,

Tu es trop lourde, mais tu voudrais marcher.

 

On t’a construite, toi le A de Paris

Près de la Tour Montparnasse, ton amie,

     Elle qui forme le I,              

Belles toutes les deux comme des origamis.

 

Quand ta ville est dans le brouillard,

     Pour les étrangers, tu sers de phare,

Pour les touristes égarés du Mont Saint Michel,

Tu les guides vers toi, la Tour Eiffel.

 

     Tugdual A. 6e3 Paris 14 octobre 2018.

 

**

 

     L’Arc de Triomphe

 

À Paris au 8e arrondissement.

L’Arc de Triomphe le plus beau monument.

Ah l’avenue des Champs Élysées !

Toi qui me donnes des idées.

 

La France est riche par ton histoire

     Au souvenir de la victoire

Et avec le symbole de la gloire.

 

Dites-moi comment se nomme

Cet inconnu, jeune homme.

Repose-toi soldat dans ton sommeil

Devant tous les Français

     Qui se recueillent

 

     Sidra B. 6e3 à Paris en octobre 2018.

 

**

     Notre Dame de Paris

 

Notre Dame qui êtes si belle

Rosaces, arcs, dentelle de pierre

Gargouilles, chimères,

Qui ne voient pas un rayon de lumière

Notre Dame qui êtes si grande

On vous voit de loin

Pour vous nous sommes des fourmis, les Parisiens !

 

Vos deux grandes tours dominent tout Paris

Ainsi que vos colonnes, vos flèches,

Votre portail et votre parvis 

 

Notre Dame qui êtes si vieille,

Guerres mondiales, Révolutions,

Sainte couronne, prise de la Bastille

Et Sacre de Napoléon

Vous qui verrez peut-être

Paris mourir comme vous l’avez vu naitre

 

Notre Dame, vous êtes si jolie

     Pour vos 855 ans

Que nous fêtons aujourd’hui.

 

    Juliette B. 14 octobre 2018 6e3 Paris

 

**

     Le Sacré-Cœur comme un phare

 

Ah le Sacré-Cœur
 !

Quand je te vois, je sens mon cœur battre.


Je voudrais te voir tous les jours


Mais je n’en ai pas les moyens.


 

Je voudrais écouter tes discussions

Avec la Tour Eiffel ou avec

La Statue de la Liberté.


Avec toi Sacré-Cœur je n’ai plus peur


 

Je voudrais voir brandir tes ailes


Pour aller voir la Tour Eiffel.


Toi qui es comme un phare la nuit


Qui guide les passagers perdus,


 

Est-ce que la mer ne te manque pas ?

 

     Paul J. 6e3

 

PontMira4

**

 

     Mystérieux Palais

 

Cher Palais de l’Elysée,

     Toi qui es le bâtiment

Où règne le Président,

Depuis des années passées,

Toi qui es toujours aussi impressionnant.

 

Toi qui as plein de salons,

Où ont marché plein de talons.

Toi qui tiens le bureau du Président

     Dans le salon Doré

La pièce la plus importante du Palais

     De l’Elysée.

 

Oh, Palais de l’Elysée, 

     Tu es une vraie beauté.

En cette nuit où je t’ai visité,

J’en étais bouche bée.

 

     Arthur M. 6e3 Paris Octobre 2018

 

**

 

     C’était des poèmes de COLLÉGIENS en 6e de 10 ans, à Sainte-E, Paris XVe !

 

« PATRIMOINES EN POÉSIE » 2018 !

     ŒUVRES ET MONUMENTS FRANCILIENS

 

COLLÈGE SAINTE-E 6e2 ET 6e3 PARIS XVe

AVEC MONSIEUR DYREK PROFESSEUR DE FRANÇAIS

QUI ENTEND FAIRE LIRE ET ÉCRIRE À FOISON

CATEGORIE « ATELIER D’ÉCRITURE»

**

         COLLÉGIENS 6e de 11 ans, à Sainte-Elisabeth, Paris XVe :

 

     La légende de l’Opéra

 

On raconte de toi,

Mon cher Opéra,

Que dans tes catacombes il y a un fantôme !

Tout commença avec un jeune homme qui pleura,

En voyant sa fiancée qui brûla et il se refugia

Dans le sous-sol de l’Opéra.

 

On raconte qu’il te hanta :

Pendant une représentation de Faust,

Ton lampadaire se détacha,    

Et tua une femme.

Ou la fois qu’une ballerine tomba

Sur ton grand escalier !

 

Aujourd’hui on te connait

Comme grande école de musique,

Et de danse classique.

Tu organises aussi des spectacles de théâtre.

Comme le Casse-noisette

Qui me tourne dans la tête.

 

On ne sait toujours pas

Si le fantôme est encore là !

 

     Lucille B. 6e3 octobre 2018.

 

**

 

     Madame Paris - acrostiche

 

La joyeuse fêtarde avec des feux d’artifice

Admirative de la Seine qui court devant elle

 

Timide quand les petites fourmis viennent la toucher

Orangée quand le soleil vient se coucher

Unique et aimée dans le monde entier

Regardant les Invalides d’un air amusé

 

Endormie en hommage aux morts

Immobile et peureuse lorsque la foudre tombe

Fière d’être vue des touristes venus du monde

Féminine dans sa robe d’acier

Elégante avec toutes ses lumières dorées

La contempler, je ne peux pas m’en lasser

 

     Lauriane B. 6e3 à Paris en Octobre 2018.

 

**

 

     La demeure des Rois

 

Elle se tient dans l’ombre des grands monuments parisiens.

Sans nul triomphe, sans dorures ni touristes, elle diffère.

Modeste, sa flèche se dresse moins haut que la Dame de fer.

Elle est pourtant avec les cieux le plus noble lien

 

En son chœur, le cœur de l’Histoire de France est un livre.

Les plus grands rois y ont trouvé leur dernière demeure.

Ses glorieux gisants dont lions et chiens gardent la splendeur

Sont morts deux fois par une révolution punitive.

 

Ils ont désormais retrouvé la paix, juste troublée

Par le vacarme d’un immense stade, terre de nouveaux rois.

Saint-Denis pourrait en (re)perdre sa tête, pantois.

Sa basilique, ses reliques sont à jamais sacrées.

 

     Emma B. 6e3 à Paris en octobre 2018

 

**


     Les richesses de la Place Vendôme


Moi la place Vendôme on me jette dessus,
Des déchets pourtant je suis connue.
Ne te plains pas, moi la tour Vendôme je suis verte,
Comme les oiseaux qui se posent sur moi,
     Ces maudites girouettes.


Moi le Ritz je suis le plus beau des palaces,
Non c’est moi la bijouterie Louis Vuitton,
Le plus beau des bâtiments de la place,
Donc arrête avec tes farces,
Et la différence c’est que moi

     Je fais des bijoux.

 

     Gabriel B. 6e2 Paris octobre 2018.

 

**

 

     La belle Place du Lion

     Toi, Lion de Belfort,
Ton grand créateur
Devait aimer la hauteur,
Plein de sagesse,

Tu n'auras jamais tort.
 
     Toi qui vois de haut,
La place Denfert-Rochereau,
S'il te plait, dis-moi,
Comment tu la vois...
 
     Soudain, un grand rugissement,
Traverse tout Paris
Alors, je comprends,


     "Cette place est toute ma vie,
J'y suis depuis que je suis enfant,
Je ne me lasse pas de l'observer"


                  Emilie B. 6e2 Paris octobre 2018.

                                                                                           

**

     Notre Dame vous êtes

 

Ô Notre Dame que vous êtes belle.

Vous êtes plus grande qu'une chapelle. 

     Mais alors, qui êtes-vous ?

Une citadelle, une top-modèle ?

 

À Paris tout le monde vous visite

Et quelquefois on prie dans votre Église. 

Vous êtes admirée par tous les Parisiens. 

Vous êtes décorée de vitraux et statues. 

 

Vous accueillez tous les étrangers

Vous avez plein d'ouvriers à vos pieds. 

Notre Dame, vous êtes ma cathédrale. 

Et vous le resterez pour toujours. 

 

     Charlotte B. Paris 6e 3

 

**

 

    Immeuble Lavirotte

 

Cet immeuble,

A la porte aux yeux,

Entourée de paons,

Aux poignets de lézards.

 

Cette porte ornée de verdure,

Jusqu’aux yeux.

Au buste de cette femme,

Appelée Cariatide.

 

Ces têtes de vaches

Nous regardent de haut,

Du haut du troisième étage,

Cet étage si glorieux.

 

     Clémence B.-T. 6e2 Paris octobre 2018.

 

**

 

     « Liberté » de Delacroix - acrostiche

 

Libre, oh toi mon âme !

Il te parle dans la tête.

Bien ! Arrête de me faire mal.

Elle tient le drapeau ;

Rien ne l’a empêchée à le faire.

Tiens, Marianne, l’œuvre de Delacroix.

En ce jour de la patrie.

 

Elle l’a fait, oui elle l’a fait !

Non ! Pas lui, il nous détruit ;

 

Mon arme nous défendra !

Oh ! Mon Dieu, guéris-la.

Ils sont là, les tableaux de Delacroix !

 

     Lya Marie B. 6e2 à Paris en Octobre 2018.

 

**

 

        Notre triomphe en arc

 

Oh toi l’Arc de Triomphe,

Tu es notre symbole de guerre et de paix

Tu couvres notre soldat inconnu,

Qui malheureusement a souffert.

 

Toi qui es positionné

Au milieu de la place Etoile

Le 11 novembre tu es célébré,

Le 11 novembre tu es admiré et contemplé.

 

Tu es notre lieu de manifestation

Tu gouvernes les Champs-Elysées,

   Lieu qui lui est peuplé

        Toute la journée.

 

           Inès B. 6e3 Paris 15e Octobre 2018.

**

         L’Obélisque a pris tous les risques


Ainsi depuis le début de ma vie
      au temple de Louxor
je suis amplement fâché 
que le Pyramidion soit attribué à Champollion
 
Sous la pollution de l’action
L’Obélisque a été fixé.
 
Dé,-placé-, tiré-, installé-,
positionné-, tracté, et mis en place
         sur la place dirais-je
 « The  Place de la Concorde » en sept ans
 
Sept ans de malheur 
pour un labeur
     d’heure en heure
je pleure, je meurs, 
 
220 tonnes en somme
c’est mon poids
                de ma voix
de destinée éternelle. 
 
          Louis-Nicolas B. 6e2. Paris octobre 2018.

 

**

 

             Madame Notre-Dame de Paris

 

Bonjour « Madame Notre-Dame » !

Tu habites Paris, là où tout le monde vit,

Dans la plus belle ville du monde, grande Dame.

Pour t’admirer et te visiter, je souris.

 

Cœur, rosaces, orgue, portails et gargouilles ;

Que de choses pour te regarder au cœur de la Cité.

Belle cathédrale pour une entrée théâtrale sans bafouilles ;

Jolie comme tu es, tout le monde sait où te trouver.

 

Huit cloches et deux bourdons, nous t’adorons.

Beaucoup de gens parlent de toi et cela me laisse sans voix.

Victor Hugo t’a mise en valeur, admirant ton carillon !

 

Que le Bossu te protège et veille sur toi.

      Jamais, nous ne t’oublierons…

 

     Maxime C. – 6e 3. Paris Octobre 2018

 

**

 

     La chute de Phaéton


Élevé dans le ciel, un homme,
Dans un char haut comme trois pommes
Conduit par des Pégases venus de l'Olympe.
Traversait le ciel étoilé de l'île des Raimpes.


Des dames regardaient cet homme beau comme un dieu, 
Un regard prétentieux dans les yeux.
Cet homme étant trop orgueilleux,
Les Dieux décidèrent de le faire chuter sans un adieu.


L'homme pensant qu'il était invincible,
Ne se rendit pas compte de son rôle nuisible.
Un éclair s'abattit sur ce char,


Faisant tomber ce prétentieux
Qui touchant le sol

Rendit son dernier souffle 
 

Auteur : Maître Vert Titre : La Chute de Phaéton
Support : Coupe en faïence italienne  
Lieu d'exposition : Musée du Petit Palais, Paris.


             Auguste C. 6e2

**

 

     Dame si haute qu’elle a le vertige

 

La grande Dame de fer

Oh quelle belle Dame de fer

Avec ses quatre pieds de pierre

 

Elle est si haute qu’elle a le vertige

De tout là-haut elle surveille Paris

 

     Je vous l’ai dit ?

C’est la cousine de Notre-Dame

 

Le point le plus haut de Paris

De tout là-haut elle fait rêver les gens  

 

 Pierre C. 6e3 Paris octobre 2018.

 

**

 

     Les Spécialités 

 

D'après un tableau de Charles Fazzino de la galerie Artima
(Paris 3e arrondissement)


Quand vous allez en France vous pensez :
     A visiter le Louvre, Versailles, l'Opéra...
Mais, quand vous irez manger, vous voudrez tout goûter.


Aller à Lyon pour ses délicieux fromages ?
Ou aller à Toulouse pour ses saucisses ?
     Oublions les musées,
Allons à la limite de ce pays magnifique.
Mangeons des moules avec des frites,
     Avec nos amis les Belges.


Demain, nous mangerons des fruits de mer en Bretagne,
Sur le chemin, nous mangerons des crêpes à Rennes
     La France est connue,
Vous ne serez pas déçus 
Même en la voyant encore 
La France est un pays d'or.


         Théa C. 6e2 Paris en octobre 2018.

 

**

 

     Dialogue  à Paris

 

- Paul-Alexis : "Bonjour Tour Eiffel, j'aime bien habiter à Paris pour te regarder et te dire comme tu es belle !" 

- La Tour Eiffel : "Bonjour les enfants, ça va ? " 

- La Seine : "Oui, moi ça va très bien. Bonne journée, la Tour Eiffel !" 

- Paul-Alexis "Vous vous entendez bien vous deux." 

- La Tour Eiffel : "Oui, on se connait depuis bien longtemps, elle et moi." 

- La Tour Eiffel : "C'est elle, moi et L' Arc de Triomphe qui représentons Paris. Bonjour l'Arc de Triomphe !" 

- L'Arc de Triomphe : "Bonjour la Tour Eiffel, je n'ai plus le temps de vous parler, des gens me prennent en photos." 

- La Tour Eiffel : "Le travail c'est dur, mais à la fin on est toujours récompensés. »

 

     Paul-Alexis D., 6e2, octobre 2018.

 

**

 

     La Crèmerie devenue librairie

 

Je passe souvent devant,

Oh monument !

C’était une crémerie qui

Est devenue une librairie.

 

J’aimerais qu’elle redevienne comme avant,

Avec du bon lait et du fromage

Comme chez les grands-parents,

Mais c’est une librairie maintenant,

Avec plein de livres poussiéreux

Du temps des dieux.

 

Malheureusement cela

Ne changera pas,

Cependant ce n’est pas grave car

Une librairie c’est aussi très sympa.

 

     Léo D. 6e2 à Paris en octobre 2018.                          

 

**

 

            La Nuit étoilée - Van Gogh          

 

La tristesse de Van Gogh

Qui a inspiré ses étoiles bleues

Les gouttes de sang sur l’oreille

Qui ont illuminé ses étoiles

 

La haine de Van Gogh

Qui fait couler cette rivière de fin d’été

Pour moi, ce tableau se décrit en une seule phrase :

« La lumière dans l’obscurité » !

 

Merci Van Gogh,

Mais pourquoi toute cette douleur ?

Arrête de torturer ton cœur

Et libère-toi

 

Comme les étoiles

De ta toile.

 

            Eliott D. 6e2 Paris octobre 2018.

 

**

 

     La Sainte-Chapelle revient sur Seine

 

Immense bâtisse de pierre

Et de vitraux colorés,

Qui se dresse sur l’île de la Cité

Flamboyante de couleurs

Sous les nuages dorés.

Sonnant à chaque heure

Et chaque jour de l’année.

 

Chantant à tue-tête

Les jours de fêtes ou de messe,

Monument présent au cœur de la Cité

Tu renais pour nous tous les jours de l’année

Pour flamboyer toute la journée

 

Et ravir le cœur

De tous les visiteurs.

 

     Matthieu D. 6e3 Paris octobre 2018

 

**

 

                          La Villa Savoye

 

Par son nom et prénom composés

Dans un pré aux arbres déracinés

     Mon fondateur m’a bâtie

Au cœur des Yvelines je me suis installée

Avec mes longues fenêtres

Dans l’art des baies vitrées

    J’ai été une nouveauté

Mes pilotis sont plantés à jamais

 

On s’en souviendra pour des  millénaires

     Avec mon drôle d’air

Mon toit-terrasse n’est pas banal

Sans être un site royal

Mon créateur Le Corbusier

A signé un étonnant projet

La Villa Savoye, sans voix

   A ouvert la voie.

 

Samuel D., le 07.10.2018, 6e 2

 

**

 

        Le cœur de l’Opéra

 

           Mon bel opéra,

           Dessiné par des peintres

           Et fabriqué par des sculpteurs

 

           S’y trouvent à l’intérieur

           Ses amis les danseurs.

           Quand ils arrivent sur la scène.

           L’opéra se sent plus à sa place le long de la Seine.

 

           Et là, quand je te vois

           Mes yeux scintillent et t’admirent à la fois.

           Emporté par ton dôme doré,

           A l’entrée du pallier,

 

          Mes yeux s’étincellent devant ton grand escalier.

          Une mélodie entra dans mon esprit,

          Ceci est le ballet  « Casse Noisette »

          Il est entré dans ma tête.

         

         Voici ce que j’ai ressenti

         Et pour moi tu es l’opéra le plus joli,

         L’Opéra de Paris

 

     Victoria D.-G. 6e3

 

**

 

     Le grand voyage de l’obélisque.

 

Une nuit, l’Obélisque m’a parlé !

Elle m’a dit qu’elle voulait visiter l’espace

Alors, de Louqsor je l’ai envoyé

Et elle a atterri sur une place

Elle s’est écrasée comme le Concorde.

 

Entre deux fontaines elle s’est posée

Et cent-vingt hommes l’ont placée

Le roi Louis-Philippe l’a érigé

Elle, pourtant vieille de trois-mille-trois-cents années

Et tout a été remis en ordre.

 

Pour aller la voir, il vous faudra du courage

Car la route il vous faudra traverser

Pour revoir son voyage.

 

Et maintenant, allez visiter

La place de la Concorde !

 

     Louis G. 6e3 CLAMART Octobre 2018

 

**

 

     Mon ami le Louvre

 

Toi qui es au centre de Paris,

     Tu longes la rue de Rivoli.

Oh toi ancienne demeure des rois,

Comme moi tu as des trésors sous ton toit.

 

La Joconde habite chez toi,

Tu es riche de souvenirs d’Egypte,

Ta pyramide est magique,

     Ta façade est en or.

 

J’habite dans ta rue et la nuit tout éveillée,

Je te vois tout éclairée alors que tu es fermée.

Je me prends à rêver de tes divinités,

Emportée par ton fantôme Belphégor,

Je visite seule ton royaume jusqu’à l’aurore.

Je ferme les yeux pour regarder, que dis-je admirer

     Tes merveilles.

 

     Angèle G. 6e3 PARIS Octobre 2018

 

**

 

    Le Dôme de Paris


Je m'appelle Panthéon
Roi du cinquième arrondissement
Moi Panthéon, je suis une église catholique
Mon dôme regarde Paris
Et ma croix touche le ciel en ami 
 
Je suis quelqu'un de connu
Les visiteurs m'admirent
Le soleil m'éclaire
Comme je suis en pierre
Tout le monde me respecte
 
Quelqu'un me parla
Il me dit : "Quel monument, tu fais !"
Je lui dis "Je le sais".
 
     Olivier G. 6e3 Paris Octobre 2018

**

 

      La Pyramide du Louvre


La Pyramide du Louvre

Faite en verre

La lumière s'y reflète

Comme dans un miroir.     

 

Le soir une lune accompagnée d'étoiles                

Regarde la pyramide de verre.   

Quand le soleil se lève,

Les gens vont au musée      

  

Et la pyramide                                                                                                   

Leur sert de passage secret.  

 

     Andréa G. 6e2

 

**

 

      Le Palais du Louvre 

 

Moi, qui je suis ?

Je suis le Palais du Louvre,

Magnifique, joyeux,

Unique et vrai.

 

J’habite ou plutôt je vis,

A Paris rue de Rivoli,

J’ai accueilli un nombre colossal de fans,

Ou plutôt de visiteurs.

 

Ancien Palais Royal,

J’ai été la demeure de François 1er et Louis XIV,

Célèbre dans la frise du temps,

De nos jours, je suis un musée.

 

On me reconnait grâce à ma célèbre pyramide,

Plutôt mes pyramides de verre,

Car j’en ai cinq auprès de moi,

Grâce à elles je suis célèbre dans le monde entier.

 

         Esther G. 6e3 Paris octobre 2018.

                                    

**

 

     Le château flamboyant 

 

Quand je vois le château de Dourdan,

Avec son donjon surplombant

Sa ville et ses habitants,

Je repense incessamment à tous ses tourments.

 

Ce château flamboyant 

Qui a souffert intensément 

Au cours de la révolution poignante,

En perdant plus de la moitié de ses ornements. 

 

Il est toujours là, installé fièrement,

Après avoir traversé le temps 

Diminué mais toujours présent 

Dans le cœur de ses habitants. 

 

Quand je vois le château de Dourdan 

Je le regarde, à chaque fois différemment,

Selon la couleur du soleil couchant.

 

     Sacha J-A, 6e3 à Paris en Octobre 2018.

 

**

 

     Paris tu m’éblouis

 

Toi Paris,

Toi Paris qui as grandi avec la Tour Eiffel,

Toi Tour qui illumines cette ville,

Toi qui ramènes ces vagues de visiteurs.

 

Moi qui te regarde t’amuser,

A enchanter cette ville,

A la décorer pour Noël.

 

Je sens dans mon cœur,

Une petite Tour Eiffel qui grandit.

La Seine qui navigue entre tes rives,

Pour résumer : Paris est magnifique.

 

     Julie J.-B. 6e3 à Paris en octobre 2018.

 

**

 

    La rébellion des nénuphars

Les nymphéas

Une multitude de couleurs,
Un tableau toujours de bonne humeur,


Un pont et des nénuphars,
Qui m'illuminent comme

Les lumières d'un phare,


Tout vous envahit,
Sans que vous le vouliez,
Grâce à moi vous avez tout oublié,


Le Futur, Le Présent et Le Passé


     MERCI CLAUDE MONET !


Mila L.-S. en 6e2 Paris.
6 Octobre 2018 une année parfaite 

Pour les œuvres du Musée Marmottant.

**

        Les petits rats de l'Opéra

 

Pour aller à l'Opéra Garnier,

C'est vraiment très facile,

Il suffit de se rendre

Place de l'Opéra au métro Opéra.

 

Que trouvera-t-on là-bas ?

Des ballets, des danseuses,

Mais aussi des petits rats.

Pas ceux auxquels on pense,

Ceux-là sont en tutus et chaussons.

 

Ils dansent, légers comme une plume.

Un saut, une pirouette, une révérence,

Et le spectacle s'arrête déjà ?

 

Je m'en vais encore émerveillé,

Dehors, l'Opéra trône majestueux,

Dans la nuit il étincelle,

 

    De ses mille merveilles.

 

    Léandre L. B. 6e3

 

**

 

    Les Invalides

 

Les gens m’ont toujours regardé comme si

J’avais toujours eu le droit à la beauté et

A la richesse avec mon bâtiment imposant

Et ma magnifique toiture dorée.

 

Depuis le roi Louis XIV, j’ai toujours accueilli

Des hommes qui n’ont plus le droit

De se servir de leur corps,

Ils ont été privés d’une belle vie.

 

Ces soldats sont blessés dans leur corps et

Moi, je suis meurtri dans mon cœur.

 

    Théo L. C. 6e2

 

**

         Joli joli Opéra

Un jour alors qu'il faisait nuit,
Je suis sortie de chez moi,
Je me suis mise à marcher dans les rues de Paris.

Soudain je vis,
Un grand monument couvert d'or.
C'était bien lui l'Opéra de Paris.
Une musique douce et joyeuse,
M'emporta à l'intérieur, 
De toi, joli Opéra.


Des danseurs et des danseuses,
Me firent perdre mes mots !
Rien n'était plus beau que ce fabuleux spectacle.


Je me suis mise à chanter et danser !
Quand soudain tout s'arrêta,
Et je compris qu'il était tard.


Mais je me souviendrai,
Toujours de toi joli Opéra.


     Héloïse L.-B. 6e3 Paris.

 

**

 

      Le Musée de la Monnaie et son histoire

 

      Grâce à mes huit graveurs,

Qui travaillent avec ardeur,

Ils me fabriquent des coins,

Qui vont écraser des flans.

 

      Les matériaux que j’utilise sont :

Le cuivre, le zinc, l’argent, l’or…

Les techniques que j’utilise sont :

La fonte, le laser, la frappe, le poinçon…

 

      Avec mes douze siècles d’existences,

Puisqu’on m’a créé en huit-cent-soixante-quatre,

Et un hectare avec ma manufacture, mon palais…

C’est grâce à Charles deux que depuis

Ce jour je fabrique des pièces.

 

      Je fabrique cent-mille médailles,

Cent-vingt-mille pièces en or,

Cent-trente-mille décorations,

Ce qui est énorme - par an.

 

     Hugo M. 6e2 Paris octobre 2018.

 

**

 

    Le A de fer

 

Oh ! la Tour Eiffel,

Qu’est-ce qu’elle est belle !

Tout le monde veut la voir

Nous avons tous en nous cet espoir.

 

Nous voulons tous aller en haut

Et dire : « Qu’est-ce que c’est beau ».

Elle s’envole de ses ailes

Pour aller toucher le ciel !

 

La nuit elle parle avec la Tour

     Montparnasse

Et sa grande carcasse.

La plupart du temps elle lui dit :

« Petite, dors, c’est la nuit »

 

     Clément P. 6e 3 Paris Octobre 2018

                                                                     

**

 

    La Statue de la liberté à Paris

 

Toi, réplique de cette fameuse statue,

Tu es plutôt têtue,

Pour un monument connu.

 

Tu es très petite,

Par rapport à ta jumelle,

Je te trouve très belle.

 

Ta couleur bleue se reflète dans la Seine,

C’est fait exprès pour que les touristes viennent.

 

Comment fais-tu pour rester immobile ?

Debout toute seule au bout de ton île.

 

     Côme P. Paris, octobre 2018.

 

PontMira7

**

 

    Le penseur ne pense plus

 

Chut je pense,

Mais laissez-moi penser !

Pauvre penseur,

Le mettre devant la Porte des Enfers.

 

Pourtant il a été sage,

Je m’ennuie devant cet ennui,

Les gens courent vers moi,

Mais moi je ne pense plus.

 

Pour penser en paix,

Il me faut du silence,

Mais du silence,

Il n’y en aura jamais.

 

     Louise P.  6e3 Paris octobre 2018

 

**

 

     La Laitière

 

     Le tableau "La Laitière", de Johannes Vermeer, installé dans un musée d'Amsterdam,

a été exposé en 2017 au Musée du Louvre plusieurs mois.

 

Bonjour c'est la laitière

Avec la fermière

Je fabriquais du lait.

Et j’étais dans la paix.

 

Heureusement j'avais du pain

Pour calmer mon chagrin

J’habitais dans une maisonnette

Et j'étais un peu coquette

 

Constellée de petites touches lumineuses

La laitière aux formes généreuses

S’absorbe dans son activité nourricière en regardant

Tout comme le spectateur le mince filet de lait

Qui coule de sa cruche dans un plat.

 

     Raphaël S. 6e 2.   

 

**

 

    L’étrange monument de l’avenue Winston Churchill

 

En 1900, je suis né

De l’imagination de mon architecte Charles Girault

Je me dresse face à mon grand frère

De l’autre côté de l’avenue Winston Churchill

 

Je suis un lieu d’expositions

Musée des beaux-arts, art de la Ville de Paris,

Ma façade fait près de 150 mètres de long

 

Je suis organisé autour d’un jardin

J’accueille chaque année de nombreuses œuvres

Ainsi qu’un concours hippique international

J’ai accueilli une exposition universelle

Mes frères sont au nombre de treize

 

     Je suis LE PETIT PALAIS

 

    Chloé S. – 6e 3 PARIS – octobre 2018

 

**

 

     De la compagnie

La Tour Eiffel se dit dans sa tête
"Je veux revoir les paresseux
Qui glissaient peu à peu sur les toboggans"
 
"Je veux avoir de la compagnie
Et je sais la Tour Montparnasse
Et je file à Montparnasse
Mais je ne la vois pas
"Oh zut alors !"
 
Je me remotive
"C'est fini !"
Je veux manger du chocolat et je vois Nicolas
Je lui demande si je peux avoir du chocolat,

Mais il n'en avait pas
  
Mais ce n'est pas grave 
Parce que j'ai des êtres bien plus grands encore
Les humains, des milliards, en fait, je me trouve bien
Car il n'y a pas une seconde sans personnes
 
Je me regarde parce que je suis une figurine
Donc les paresseux me paraissaient trop petits.
 
     Antoine S. 6e3 Paris octobre 2018.
 

**

 

     La Sainte Chapelle

 

Je me présente, je suis la Ste Chapelle, la plus belle

Je vois des milliers de personnes chaque jour

Admirer mes vitraux, c’est vrai qu’ils sont beaux

Je suis de style gothique, abritant les Saintes reliques

 

Construite par St Louis, je vis à Paris

Pour y recevoir la Couronne d’épines et la Vraie Croix

Que le roi est allé chercher pour moi

 

Je suis la seule à avoir ce privilège-là

Notre Dame a des Cardinaux pour elle seule

Nous sommes les meilleures amies du monde

Habitant l’une et l’autre sur l’Ile de la Cité.

 

Timothée T. 6e3

A Issy les Moulineaux le 12 Octobre 2018.

 

**

 

     Les Arènes de Lutèce

 

On y criait la joie,

Au temps des rois,

Nous étions pleins d’émois,

Nous les villageois.

 

Les lions côtoyaient les gladiateurs,

Et nous étions tous en fureur.

Revenons de nos songes,

Car à la sortie nous avons la rue Monge.

 

Nous ne sommes plus aux Arènes

De Lutèce de ce temps-là,

Mais bien dans les arènes du Paris

Des jeux avec nos papas.

 

     Vincent T. 6e2 Paris octobre 2018

 

**

 

     Grand Palais à peau de verre

 

La Seine est déjà traversée,

Tu longes les Champs-Elysées,

Avec ton armure de fer,

Ta peau n'est pourtant que de verre

 

Tes expositions par milliers

Font rêver le Petit Palais !

 

Ta bouche, oh mon Grand Palais

Accueille les meilleurs pâtissiers,

Artistes éblouissants ou laids !

 

Tu fus Grand Palais des Beaux-Arts,

Pavoisant de jour et de nuit

Et dans le vent et le brouillard

Tu embellis mon grand Paris !

 

     Valentin V. 6e3 Paris 2018.


**

 

    La Dame à la Licorne et Mademoiselle


Mademoiselle Licorne
     D'où viens-tu ?
Qui t'a conçue ?


Pourquoi une corne
Et pas une cloche qui résonne ?


A quoi te sert-elle ?
A piquer les dromadaires ?
Ou à guérir le mal sur Terre ?


Grâce à toi nous pouvons rêver,
Dans les histoires et les contes de fées.


Il est toujours possible d'espérer 
Que tu viendras nous sauver,
Et chasser les pires cauchemars 
Que nous inventons dans la nuit noire.

     Lucille X., 6e2. 

 

**

 

    La Dame de Paris

 

Un de ces beaux matins

Quand la brume envahit le ciel

Quand le soleil pale peine à l’horizon

On peut apercevoir les nuages

Cette pointe de fer

 

Avec la plus grande délicatesse

De son élégance elle pénètre

Dans cette mer en coton

Et de toute sa beauté

Elle illumine Paris

De son manteau d’acier

 

Dans le monde entier

Son nom résonne

C’est l’idole de notre pays

Fierté de la nation

Lumière de Paris

 

  LA TOUR EIFFEL !

                Ruben Z. 6e3  Paris 14.10.2018.

**

        C’était COLLÉGIENS 6e de 11 ans, à Sainte-E, Paris XVe :

« PATRIMOINES EN POÉSIE » 2018 !

     ŒUVRES ET MONUMENTS FRANCILIENS

 

COLLÈGE SAINTE-E 6e2 ET 6e3 PARIS XVe

AVEC MONSIEUR DYREK PROFESSEUR DE FRANÇAIS

QUI ENTEND FAIRE LIRE ET ÉCRIRE À FOISON

CATEGORIE « ATELIER D’ÉCRITURE»

**