PATRIMOINES EN POÉSIE de 2017 vers 2018

 

MONUMENTS FRANCILIENS ET DISCOURS DE LA SEINE

 

COLLÈGE SAINTE-ELISABETH 6e2, 6e3 et 5e3 PARIS XVe

ATELIER D’ÉCRITURE AVEC MONSIEUR DYREK

PROFESSEUR DE FRANCAIS

 

     Remerciement spécial à Samuel, élève de Seconde, qui nous a informé de l’existence de ce concours de poésie concernant le patrimoine. Autre remerciement à la Dame de l’accueil du château de Sceaux qui nous a communiqué un kit pédagogique lors des Journées Européennes du Patrimoine.

      Poèmes composés à Paris entre septembre et octobre 2017.

 

1)   Poème collectif avec la 6e2

 

       De château en châteaux

 

De Sceaux à Fontainebleau 

De la Seine à Vincennes

On se promène comme des reines

Comme des rois dans la joie

De parcourir parcs, jardins et bois

 

Par rapport à Chantilly 

Nous paraissons tout petits

 

Au château de Versailles

On fait des retrouvailles

Avec le roi Soleil

Et avec Le Nôtre qui fait des merveilles         

               

Le château d'Ecouen

Ne vieillit pas avec le temps

C'est le musée de la Renaissance

Celui-ci a une histoire immense

 

Comme le Louvre qui séduit petits et grands

Rendez-vous au château du Louvre

Devant nous le portail qui s'ouvre

De Samothrace à De Vinci

Chacun son style par ici

 

Tous ces châteaux de pierres

Accueillent passagers et passagères

 

Petit Palais et Grand Palais

Révèlent tout leur art

Ils sont toute la journée

Très très occupés

Chaque soir, Petit et Grand

Se couchent très tard

 

Le Palais de l’Elysée

La grande avenue et lui

Partagent le même nom

Paradis de la mythologie

Où défile la Légion

Maintenant

Et où résident les Présidents

 

Et au Palais de la Porte Dorée

L’hospitalité est partagée

 

     Poème collectif de 6e2 commencé en Groupe B, complété en Groupe A

en automne 2017 au collège Sainte-Elisabeth à Paris XVe.

 

*

 

2)   Poème collectif avec la 6e3

 

- un petit film est en cours de réalisation : Le tableau de Paris s’ouvre, la Seine parle !

 

         C’est la Seine qui parle en traversant Paris

 

Génial, je vais entrer dans Paris,

Voir ces monuments qu’on dit si jolis

 

A ma gauche, je vois les quatre tours de la Bibliothèque,

Au moment où passe une péniche pleine de pommes, de pastèques...

Au loin j’aperçois les cloches et les vitraux de Notre Dame,

Et se pressent, sur le parvis, ravis,

Beaucoup d’hommes et de femmes.

 

Tenez, en parlant de vitraux, voici ceux de la Sainte-Chapelle

Les plus beaux de la plus belle

 

Je n’ai jamais compris pourquoi on l’appelle le Pont-Neuf, lui

Le plus vieux pont de Paris

Il faudra que je demande aux gens de l’Académie

Ceux qui travaillent avec la vieille dame du quai Conti

 

Là-bas, voici que le Louvre

Ouvre

Et déjà s’élancent des milliers de touristes

Comme sur une piste

Entre la Pyramide et la Joconde qui n’a pas l’air triste

 

Mon ami Musée d’Orsay, tout le monde connaît

La splendide gare que tu étais !

As-tu déjà vu, au Musée du quai Branly,

Des objets d’Asie, d’Amérique, d’Afrique et de l’Océanie ?

 

De loin, de près, je l’aperçois, elle, Mirabelle

La grande et belle, la tour Eiffel

Dame de fer, depuis l’Exposition Universelle

 

Tu domines toute l’Île-de-France

Même la Montgolfière prend de ta cadence,

Parc Javel André Citroën et sa Montgolfière fière

Se dresse dans les airs... jusqu’au système solaire

 

C’est extra, c’est extra, c’est extraordinaire,

Qu’on y aille par la science ou par l’imaginaire !

 

     Poème collectif de 6e3 en automne 2017

au collège Sainte-Elisabeth à Paris XVe,

d’après une idée originale de Charlotte élève de la classe.

 

AfficheIMAPatrimoines17

PoemePontBrochur17

PoemesPatrimBrochRev      3 photos par Laurent Dyrek, les poèmes individuels de Charlotte et de Julien ont été primés au concours Patrimoine en poésie 2017 et publiés dans une brochure ad hoc et, pour celui de Charlotte, dans la revue Le Petit Léonard.